Affichages : 480

L’accompagnement des jeunes Trébéens renforcé grâce à la Garantie Jeunes

Depuis le 22 février, 12 jeunes Trébéens ont investi pour une durée de 3 semaines les locaux du centre social des Capucins. La Mission Locale Ouest Audois les accueille dans le cadre de la formation Garantie Jeunes.

Ces 12 jeunes, âgés de 16 à 25 ans, remplissent certaines conditions pour accéder à ce dispositif national, porté par les missions locales. Ces conditions telles que l’âge, l’activité, les ressources, sont traitées par le conseiller de la mission locale lors de la première rencontre avec les jeunes. Ils peuvent ainsi construire ensemble un projet professionnel.

Face à la forte demande des jeunes du territoire, la direction de la MLOA, son Président et les élus de la mairie de Trèbes ont jugé pertinent et nécessaire de tout mettre en œuvre pour que cette action innovante se déroule au sein même de la ville de Trèbes, et non plus à Carcassonne comme c’était le cas jusqu’alors.

Ce dispositif, permet d’accompagner les jeunes dans leur autonomie et dans le gain de compétences qui pourront être réinvesties dans un projet d’emploi.

Un contrat d’engagement est établi entre eux et la MLOA. Ce contrat, d’une durée d’un an, mentionne les différents objectifs visés, les phases du parcours, les engagements des deux parties, mais aussi l’attribution d’une allocation d’environ 500€, versée par l’ASP (Agence de Services de Paiement) pour sécuriser le quotidien et les frais qui y sont associés (transports, logement, téléphone…).

Une fois la période de formation achevée, le 12 mars prochain, les jeunes concernés bénéficieront d’un accompagnement individualisé auprès de leur conseiller MLOA à Trèbes, afin de favoriser une insertion professionnelle rapide et adaptée.

Présente sur la commune depuis une quinzaine d’années, la permanence de la MLOA a été recentrée depuis plus d’un an dans les locaux du Centre Social des Capucins, rue de Picardie. 

Ces deux services, qui travaillent main dans la main, partagent la même volonté d’apporter une réponse plus complète et plus concrète aux jeunes qui franchissent la porte du bâtiment.

Pour plus d’informations concernant le dispositif Garantie Jeunes, vous pouvez prendre rendez-vous soit avec la permanence de Trèbes (mardi, mercredi et jeudi) au 04 68 78 44 74, soit avec le siège à Carcassonne (lundi et vendredi) au 04 68 10 22 90.

 

CS GJ

 

 

Affichages : 468

A Trèbes, une nouvelle espèce d'arbres habille le Canal du Midi

Quand on pense au Canal du Midi, on songe à l'Occitanie, aux bateaux, à Pierre Paul Riquet, aux écluses, au 17ème siècle, au Patrimoine Mondial de l'UNESCO… mais on pense aussi aux platanes majestueux qui en jalonnent le tracé.

Malheureusement, depuis 2006, ces arbres sont rongés par une maladie incurable, et le bief de Trèbes ne fait hélas pas exception

Cette maladie, aussi inoffensive pour les animaux et les humains que fatale pour les platanes, porte le nom de « chancre coloré ». Il s’agit d’un champignon microscopique qui tue l’arbre en deux à cinq ans, en obstruant ses canaux de sève. 

C'est à Villedubert qu'a été identifié le premier foyer épidémique de chancre coloré sur les platanes du Canal du Midi, il y a maintenant 15 ans. Seule solution : l’abattage d’arbres par rangées entières, pour restreindre la propagation du champignon.

Un projet de restauration a heureusement été lancé par Voies Navigables de France, pour retrouver un aspect paysager semblable à celui qu’offraient les platanes.

Afin d’éviter le risque d’une nouvelle pandémie, le principe de ce projet est de ne surtout pas planter qu’une seule et même espèce mais, au contraire, de les diversifier. Toutefois, pour préserver un minimum le caractère unitaire et monumental du paysage, il s’organise sur le principe d’une alternance entre d’un côté une essence récurrente, dite « essence jalon », et de l’autre côté une succession d’essences différentes.

L’essence jalon retenue est le chêne chevelu. C’est donc cette variété de chêne qui est actuellement plantée le long du Canal du Midi, à Trèbes.

Le choix de cet arbre s'explique par ses excellentes capacités de reprise et de résistance aux conditions parfois difficiles rencontrées dans les parties les plus méridionales du Canal du Midi, comme à Trèbes. 

Ils seront plantés par grandes sections d'un bout à l'autre du Canal du Midi et recréeront l'effet colossal des platanes, car le chêne chevelu, à maturité, s’élève sur une hauteur de plus de 30 mètres. 

Tout comme l’emblématique cygne, c’est donc à l’ombre de grands chênes que se baladeront bientôt Trébéens et les plaisanciers !

 

 

Les chênes s'apprêtent à être plantés sous l'œil du cygne

IMG 2207 copi

Affichages : 364

Zérophyto : Trèbes plus que jamais au rendez-vous !

Depuis plusieurs années déjà, les collectivités territoriales ont dû renoncer presque totalement à l’utilisation des pesticides sur la voie publique, pour éviter que le ruissellement des produits ne gagne les nappes phréatiques.


Trèbes est bien entendu concernée par cette suppression des produits chimiques, et adhère depuis 2017 à la charte régionale « Objectif Zéro-Phyto dans nos villes et villages ». Cette charte, qui a donc pour objectif de protéger la santé de tous, les milieux aquatiques et la biodiversité, a été signée par près de 500 communes dans la région.


Dès 2017, la ville a été classée au niveau deux de cette charte, ce qui explique la présence des deux grenouilles sur les panneaux d’entrée de ville ! Ce label a été reconduit en 2020 par la FREDON LR, qui est l’organisme qui établit la classification.


Ce label montre que notre commune respecte son obligation de réduire de façon drastique l’utilisation des produits phytosanitaires. Pas de secret : faute de pesticides, il faut s’en remettre à des méthodes plus mécaniques et plus manuelles, avec l’arrachage régulier des mauvaises herbes plutôt que leur empoisonnement. C’est pourquoi, avec le partenariat financier de l’Agence de l’Eau, la commune a acheté ces dernières années pour plus de 80 000 € de matériel de désherbage et en a équipé les services techniques, qui sillonnent la ville plusieurs fois par an pour retirer les herbes.

C’est certes plus coûteux et plus chronophage, mais notre santé collective n’a pas de prix !

logo 01 light

Affichages : 410

L'énergique initiative des élèves de l'école de l'Aiguille

Ce jeudi 11 février, alors que le soleil se faisait une place en plein hiver, les élèves de l’école élémentaire de l’Aiguille ont pu profiter des espaces extérieurs.

A l’initiative des délégués de classes, une journée « loisirs » a été organisée pour célébrer les vacances qui approchent à grands pas.

Photo 1

 

Kayna et Shahira (10 ans) ainsi que Kenza (9 ans), ont participé à l’organisation de cette journée, et nous ont expliqué le programme. Plusieurs jeux et ateliers tels que la balle au prisonnier, l’épervier, Jacques a dit, la course-relais, le football, et des activités manuelles étaient proposés.

Pour chaque atelier, un professeur ou un animateur sportif encadrait les groupes d’enfants. En cette période particulière, les élèves ont vu, le temps de cette journée, une occasion de se dépenser et de profiter de ce moment de liberté, tout en veillant à garder le masque sur le nez.

C’était la première fois que les élèves de l’école de l’Aiguille organisaient une pareille journée. Mais sans aucun doute, ce fut un franc succès !

photo 2

Pendant que dans la cour, les élèves peignaient une banderole sur laquelle leurs prénoms seront inscrits autour du nom de leur école, Kayna, Shahira et Kenza nous expliquaient, non sans hâte, que la journée se terminerait autour d’un goûter. Des trophées ont également été remis à chaque classe, ainsi qu’aux délégués pour les féliciter de leur initiative et de leur investissement.

 

Cette journée qui s’est déroulée au rythme de la musique, est une véritable madeleine de Proust, qui nous donne envie de repartir sur les bancs de l’école.

Nous souhaitons à tous les écoliers, ainsi qu’à l’ensemble du personnel enseignant de bonnes vacances d’hiver !

photo 3photo 4

Affichages : 447

Pour la St Valentin, faites battre des cœurs !

Le 18 Février prochain, l'association des donneurs de sang de Trèbes organise une nouvelle collecte de 15h30 à 19h30 à la Maison des Associations et de la Famille (ancien OMSL).
En ce mois de l'amour, les équipes vous attendent nombreux, afin de faire un cadeau qui n'a pas de prix ! thumbnail don de sang fevrier

Un rappel quant aux principales conditions pour donner son sang : être en bonne santé, avoir entre 18 et 70 ans, peser plus de 50kg, et ne pas avoir été transfusé.
Il vous est également recommandé de ne pas venir donner son sang à jeun, et de bien s'hydrater. Après le prélèvement, il est conseillé d'observer un court repos et de profiter d'une légère collation offerte par le centre.

En raison de la situation sanitaire, toutes les précautions seront mises en œuvre sur la collecte pour éviter les risques de transmission du virus.
De ce fait, le port du masque sera obligatoire, et les mesures de distanciation et d'hygiènes seront renforcés.
Si vous avez présenté des symptômes de COVID-19, il faut attendre 28 jours pour donner votre sang après la disparition des symptômes, contre 14 jours après la réalisation du test si vous avez été testé positif mais sans symptômes.
Enfin, les vaccins contre la COVID-19 actuellement utilisés en France, n'entrainent pas de contre-indication au don du sang.

Les donneurs de sang sont autorisés à se déplacer pour venir en collecte après 18h, au motif de l'assistance aux personnes vulnérables (3ème case) sur l'attestation de déplacement.

L'année 2020 qui s'est achevé depuis peu et qui a été marqué par la pandémie de COVID-19, a démontré une nouvelle fois l'esprit de solidarité des Français et leur engagement pour le don de sang. Continuons ainsi, et rendez-vous jeudi 18 février à la Maison des Associations et de la Famille, à Trèbes.

Affichages : 466

Journée "formation" pour les forces de l'ordre de Trèbes

Le 28 janvier 2021, la brigade de gendarmerie de Trèbes et la police municipale se sont réunies afin de réaliser une instruction sur l'usage des armes.


En effet, dans le cadre de la Police Sécurité du Quotidien (PSQ) les forces de l'ordre Trébéennes ont collaboré au cours de cette instruction, auprès d'un moniteur de la Gendarmerie Nationale.143325163 4938279079575677 2881050048267207350 o
Ils ont également effectué des exercices et des mises en situation. Ces exercices, qui demandent une bonne coordination des moyens, ont permis aux policiers et gendarmes de Trèbes de renforcer leur capacité à faire face à des situations difficiles.
Puis, en fin de journée, une sensibilisation s'est déroulée quant à l'utilisation du pistolet à impulsion électrique (TASER).


La formation était le fil conducteur de cette journée qui s'est déroulée dans la coopération et l'échange. Cela a permis d'enrichir plus encore les liens, déjà forts, entre les gendarmes et policiers municipaux de Trèbes.

144196753 4938279086242343 6109643637453361102 n

gendarmesok

Affichages : 382

Campagne de nettoyage et élagage des platanes

planLa campagne de nettoyage/élagage des platanes commencera sur la Ville, la semaine du 1er février 2021.

Les équipes des services techniques interviendront sur plusieurs quartiers de Trèbes.

Les riverains seront prévenus par un courrier déposé dans leur boîte aux lettres.

Merci de veiller à ce que des véhicules ne gênent pas le travail des agents durant la semaine concernée et puissent travailler le plus efficacement possible (travail sur nacelle).

Sur le plan, les points roses indiquent les lieux concernés.

Affichages : 705

Campagne de dératisation sur toute la Ville

rat picture id176430993Les agents des services techniques procèdent actuellement à une nouvelle campagne de dératisation.

Ils arpentent toute la Ville pour poser des appâts fongicides dans les regards et avaloirs afin d’éliminer les rongeurs.
Des appâts qui devraient rapidement attirer, grâce à leur odeur, puis empoisonner les rongeurs et les éradiquer de manière efficace.

Pour compléter, l’opération, il est demandé à chaque particulier de traiter également son jardin, cour, extérieur ou garage susceptibles d’abriter "les indésirables".

Les propriétaires d'animaux, et notamment les personnes possédant des chiens doivent faire très attention afin que leur animal de compagnie n’ingère pas ces produits qui sont mortels pour eux.

Affichages : 1032

Deux trébéennes ont trouvé leur voie professionnelle

centre okHier après-midi, au centre social Carcassonne agglo solidarité, "les Capucins", deux jeunes trébéennes étaient à l'honneur.

Daniel Iché, Président de la MLOA  (Misssion Locale Ouest Audois), Jean-Pierre Munich, Directeur de la MLOA et Éric Ménassi, maire de la Ville félicitaient Maréva Azzouzi et Souheila El Guerch pour l'aboutissement de leur parcours professionnel.


Ces deux jeunes femmes ont un point commun : toutes les deux ont sollicité les services de la Mission Locale à Trèbes, au sortir de leur scolarité.

Maréva a franchi pour la première fois la porte de la mission locale en juin 2014... Titulaire d'un bac littéraire, il lui a alors été proposé un contrat d'apprentissage préparant au BTS Assistant Gestion PME/PMI dans un établissement de transport logistique basé sur Carcassonne où elle a validé son diplôme.

Kader Mamou, son conseiller mission locale, l'a ensuite positionnée sur un CDD de 5 mois pour un poste de Conseiller Service à l'Usager au sein de la CAF de Carcassonne.

Retenue, elle a enchaîné par un contrat de professionnalisation de 12 mois pour valider le certificat de qualification Professionnelle Conseiller Service à l'Usager.

Titulaire du diplôme, elle occupe depuis décembre 2019 un CDI temps plein à la CAF, et compte bien évoluer au sein de cet organisme !
eGZS5eFWmtEAn6uZpByOYshEW8SyFZ2nPuOBvq5q3hxmYfjqUlH 8doqfqGzzGliAbFMjtJ0NgdbuPbZz45 SNInkyGMxQfRFSWEesRhs4lTE GDPsZwXWcwv9IpiTKkI2qvvdiaK75f9Op QC53i21Z00Lj rYVdeY3RCi2Jj 5mih5GMzZp4BBXKAXFKRL8d4Q9S9lZTmpS
Souheila El Guerch a sollicité les services de la Mission Locale au sortir de sa scolarité; A ce moment-là, Souheila avait besoin de se rassurer et de stabiliser après avoir testé plusieurs projets professionnels : école préparatoire infirmier, agent d'escale aéroportuaire... Elle a même refusé l'entrée à l'IFSI (Institut Formation Soins Infirmiers) de Perpignan après avoir brillamment réussi le concours d'aide-soignant.
Mais, c'est une Formation d'Assistant Comptable et Administratif au GRETA de Carcassonne qui a été le déclic ! Depuis, elle a enchaîné plusieurs contrats de travail dans ce domaine au sein de différents établissements...
Actuellement, Souheila est assistante administrative au Centre Hospitalier de Carcassonne... un poste vacant d'Assistante de Direction, suite à une mutation interne,  lui est aujourd'hui proposé !

La permanence de la Mission Locale Ouest Audois à Trèbes est présente sur la ville depuis une quinzaine d’années et œuvre quotidiennement pour l’insertion professionnelle des jeunes de 16 à 30 ans. Située à la mairie entre 2006 et 2007, puis au CCAS jusqu’en 2019, elle a ensuite été transférée dans les locaux du centre social, rue de Picardie, au sud de la ville.

Aujourd’hui installé dans un des bureaux de la structure, Kader Mamou, conseiller MLOA assure ses missions et accompagne le public du mardi au jeudi, de 8h15 à 12h15 et de 13h15 à 17h.

La permanence accueille durant toute l’année, des trébéens mais également des jeunes issus des communes avoisinantes (Fontiès, Floure, Barbaira, Rustiques, Villedubert, etc…). Ce périmètre d’action permet ainsi au public d’avoir accès aux services de la MLOA sans avoir à se déplacer jusqu’au siège social à Carcassonne, limitant ainsi les problèmes de mobilité.

Lors du premier accueil, le conseiller fait un point global et recueille l’ensemble des informations afin de définir un projet professionnel adapté. A la suite de cet entretien, le jeune s’inscrit dans une démarche de formation, d’insertion, voire de réorientation professionnelle.

Plusieurs dispositifs existent aujourd’hui en France afin d’aider les jeunes, qu’ils soient qualifiés ou non. Le rôle de la MLOA est donc de les informer, de leur donner accès à toute l’offre existante en matière de formation et d’emploi, avec l’objectif de favoriser leur réussite professionnelle.  

Mareva et Souheila, nos deux jeunes trébéennes, sont donc deux exemples de l'utilité de la permanence MLOA sur Trèbes. 

La permanence MLOA a gagné en notoriété depuis son installation au centre social Carcassonne-Agglo solidarité.
La combinaison des deux services favorise le concept du guichet unique, dédié à l’accompagnement social et à l’insertion professionnelle. Les usagers du centre social deviennent usagers de la MLOA et vice-versa bénéficiant ainsi d’une multitude de services en un même lieu.

Malgré le contexte sanitaire actuel, les missions se poursuivent. 

En partenariat avec la mairie de Trèbes et Carcassonne Agglo, la MLOA prévoit ainsi d’organiser une session Garantie Jeunes durant les prochaines semaines dans les locaux du centre social. Cette formation permettrait à une dizaine de jeunes trébéens d’alterner apprentissages théoriques et stages pratiques afin de parfaire leur expérience et susciter des vocations.

Pour plus d’informations, merci de contacter Abdelkader Mamou, conseiller MLOA, au 04.68.78.44.74