"Zéro phyto" : Trèbes vient de vivre son premier été sans désherbant.

Affichages : 316

IMG 20170911 143521La loi Labbé du 6 Février 2014 est entrée en vigueur le 1er Janvier 2017 pour les villes et les villages.

Le but de cette loi est d’interdire aux collectivités l’usage de produits phytosanitaires et de pesticides dans l’entretien des espaces publics (espaces verts, promenades, forêts et voirie).

 

Ce texte est une "nécessité" pour la santé publique et la protection de l'environnement puisque les risques sont considérables à cause d'une rémanence très importante de certains produits. De plus, par ruissellement, les produits toxiques se retrouvent dans les nappes phréatiques et au final sont absorbés par l'homme.

 

Suite à l'interdiction d'utilisation de ces produits, comme beaucoup d'autres villes, Trèbes vient de vivre son premier été 100% sans désherbants.

"C'est bon pour la planète mais cela fait le bonheur des "mauvaises herbes" qui reviennent au grand galop sur les trottoirs, places et autres chemins..."

A Trèbes, les agents des espaces verts travaillent au zéro phyto ! Les services de la voirie, de la propreté ont déjà mis en place des solutions alternatives et apprennent à travailler différemment...

 

En ce début septembre, c'est sur les Hauts de Trèbes, qu'ils ont repris une nouvelle campagne de désherbage manuel à l'aide de réciprocateurs, "couteaux suisses à désherber" ! De loin, le réciprocateur ressemble à une débroussailleuse mais, il possède deux lames qui tournent en sens inverse. Cet outil coupe les mauvaises herbes au ras du sol, il ne reste plus qu'a ratisser ensuite les herbes couchées sur les trottoirs...IMG 20170911 143511

 

Au fil des semaines, ils vont parcourir les divers quartiers de la commune selon un agenda bien précis.

Un travail qui demande plus de temps que de verser du désherbant, mais il faut aujourd'hui penser à la santé de tous… Il faudra peut-être aussi changer notre regard, accepter momentanément une plante sur le trottoir. A moins… de l'arracher soi-même !

 

En effet, il va falloir apprendre à accepter quelques herbes et ne pas oublier que les habitants ont obligation d'entretien devant leur porte...

 

Depuis le début de l'année et, lors des dernières créations de massifs, un travail de fond a été déterminé : paillage minéral,plantation d'espèces méditerranéennes, peu consommatrices d'eau, réduction des zones engazonnées... c'est une autre conception des massifs fleuris qui a été mise en œuvre.

 

 


 

La