Campagne anti-pigeons dans le village

Affichages : 244

fauconDébut février, Jean Iglésias, conseiller municipal, a pris contact avec une fauconnerie pour mettre au point un programme afin de lutter de manière efficace et écologique contre les pigeons.

En effet, le centre du village est particulièrement envahi par ces oiseaux devenus aujourd'hui indésirables.
Leurs nuisances ne sont ignorées de personne : les pigeons sont en effet porteurs de maladies transmissibles à l’homme.
Un autre grief contre ces oiseaux est la dégradation des maisons ou des toits par leurs déjections. 

A Trèbes, la société de fauconnerie a particulièrement été impressionnée par le nombre de volatiles, un nombre supérieur à celui qu'ils ont l'habitude de rencontrer.
La première campagne mise en place a été celle de la capture dans le village. Entre 100 et 200 pigeons par semaine ont été prélevés.
Aujourd'hui, ce sont près de 2000 pigeons qui ont été capturés.
En ce mois de mars, les fauconniers sont venus accompagnés d'Hermione, jeune faucon qui doit effaroucher les pigeons et non les tuer !
Équipée de télémétrie, du haut du toit de l’église et d'autres habitations, le faucon est parti à l'assaut des volatiles pour les effrayer. Son seul objectif est de forcer tout ce petit monde à migrer puisqu'en survolant la zone concernée, le faucon fait peur aux espèces indésirables et les incite à s’installer ailleurs. 

Au total ce sont deux rapaces "effaroucheurs" qui interviendront, sous la surveillance d’un couple de fauconnier professionnel à plusieurs reprises échelonnées sur les mois à venir.

En parallèle, il est bien sûr interdit de nourrir les pigeons, il faut faire en sorte d'empêcher les nichoirs sauvages en recommandant aux propriétaires des habitations abandonnées de fermer tout accès aux greniers ou autre caves et de reprendre le rebouchage de tous les passages visibles.