Affichages : 233

Visite de chantier sur la future zone d’activité économique de Béragne :

em1La ZAC de Béragne (Zone d’Aménagement Concerté) prend forme ! Les représentants de l’État, de la Région et du Département ont pu le constater ce vendredi 20 novembre 2020. L'aménagement de la zone, située entre les communes de Carcassonne et de Trèbes est lancée, la commercialisation ouverte et la première livraison prévue pour la fin de l’été 2021. Les travaux, tous réalisés par des entreprises locales, ont débuté par l’accès au rond-point de la Chambre d’Agriculture sur la RD 6113.

Le chantier se déroulera en deux tranches : la première consiste à viabiliser une douzaine d’hectares, dont la voie d’accès principale côté Ouest de la ZAC et une deuxième sur le Secteur Est, avec un complément de 20 hectares de terrains commercialisables.
 
Dès 2014, Régis Banquet, le Président de Carcassonne Agglo, avait fait du projet de Béragne une de ses priorités. Et tout naturellement, il ne boudait pas son plaisir de voir enfin cette zone économique sortir de terre. 
em3
"Une zone axée sur le développement économique mais qui prendra en compte les enjeux de la transition énergétique et écologique" selon ses propres termes.
 
Eric Ménassi, le Maire de Trèbes, partageait la satisfaction du Président Banquet :  
"Voir démarrer les travaux d'aménagement de la zone de Béragne, dont on parle depuis des dizaines d'années, est une vraie satisfaction pour moi et j’en suis persuadé, pour tous les Trébéens. Je remercie sincèrement Carole Delga et Régis Banquet pour leur mobilisation sans faille, malgré un contexte sanitaire difficile. C'était un enjeu économique majeur pour notre territoire. D’autre part, c’est aussi une nouvelle fois la preuve que l’État, la Région, le Département, l’Agglo et la ville que je représente, sont capables du meilleur lorsqu’ils s’unissent. Trèbes va enfin profiter de sa position géographique stratégique, à la fois au sein de l’agglomération carcassonnaise mais aussi au cœur de l’Occitanie et sur l’axe de l’A61, pour développer l’économie et surtout l’emploi sur tout son bassin de vie."
Affichages : 59

NOS POMPIERS TRÉBÉENS SUR LE MARCHÉ DOMINICAL

126190282 3409516945811181 3691150122774083888 nEn raison de la mise en place des règles sanitaires liées au Coronavirus, l'Amicale des sapeurs-pompiers de Trèbes, en accord avec la municipalité, a décidé de vendre les traditionnels calendriers annuels tous les dimanches, jusqu'à la fin de l'année, sur le marché de Trèbes.

L'année 2020 aura bien été différente des années précédentes !

En effet, les pompiers ne pouvant pas aller à la rencontre des habitants comme de coutume en leur rendant visite à leur domicile, se sont donc les trébéens qui pourront retrouver nos amis sapeurs-pompiers sur un stand à l'occasion du marché dominical.

Et pour multiplier les occasions de se procurer ce précieux calendrier, les habitants de la commune pourront également se procurer le calendrier 2021 à l’accueil du CCAS.

Le Président de l’Amicale, Christophe Jany, accompagné du chef de centre, le lieutenant Delort et de quelques pompiers trébéens, ont remis officiellement le calendrier 2021 au maire, Éric Ménassi et à Jean-Pierre Lasgouzes conseiller municipal en charge du marché.

Affichages : 34

Nouvel arrêté préfectoral portant composition de la commission de contrôle des élections.

82846499 2965994530079243 299015962449936384 oLes membres de cette commission sont nommés par arrêté préfectoral pour une durée de 3 ans et après chaque renouvellement intégral du conseil municipal.

La commission de contrôle de la commune de Trèbes est instituée à partir du 26 octobre 2020.

La commission de contrôle est composée des conseillers municipaux suivants:

Pour la liste "Trèbes courageuse" : Raphaël Piedra, Lucette Diedrich, Bernard Castans.

Pour la liste "Barthès pour Trèbes" : Christophe Barthès, Marjorie Vic.

Affichages : 41

Le marché dominical a pris ses quartiers d'hiver

MDTransféré autour de la mairie depuis deux dimanches maintenant, le marché dominical se poursuit selon le protocole sanitaire en vigueur concernant les marchés locaux.

Seuls les métiers de bouche bénéficient de l'autorisation gouvernementale, c'est donc un marché réduit mais toujours alléchant qui est proposé aux clients.

Ce dimanche 15 novembre, un nouveau commerçant vendant ail et charcuterie a même rejoint la quinzaine d'habitués, tout comme on peut noter la présence toutes les deux semaines d’un vendeur de marrons chauds : un clin d’œil aux fêtes de fin d’année qui approchent.

Les réactions au sujet du transfert du marché autour de la mairie sont toujours très positives : commerçants et clients ont fort bien accepté ce déménagement, déclarant le marché "sympa" !

Il y en a pour tous les goûts, de 7 heures à 13 heures, les visiteurs se voient donc proposer des produits de bouche divers et pour accompagner le tout, un viticulteur local a monté son stand pour la plus grande joie des amateurs de bonne chère et de bons vins !

Une visite s'impose dès dimanche prochain !

Affichages : 83

Le marché dominical autour de la mairie pour l’hiver

123773331 3368836256545917 1808602369445417174 nLa crise sanitaire qui sévit n’a pas empêché le marché dominical de Trèbes de trouver un nouveau souffle, grâce à son déplacement sur le bord du canal du Midi.
 
Restait toutefois, pour Jean-Pierre Lasgouzes, à régler la problématique de ce positionnement pendant l’hiver : « le bord du canal est un formidablement emplacement pendant l’été, lorsque les terrasses des restaurants tournent à plein et permettre d’offrir une continuité commerciale de l’entrée de l’avenue Pierre Curie jusqu’au chemin de halage ».
Une continuité forcément interrompue lorsque, comme c’est le cas depuis quelques semaines, les restaurants interrompent leur activité pour la trêve hivernale.
 
« En outre, explique Odile Mitais, le bord du canal présente l’inconvénient en hiver de la fraîcheur et de l’humidité accrue ».
Cet inconvénient avait bien été identifié par le Conseil municipal lorsqu’il avait décidé, le 30 juin dernier, de certes déplacer le marché au bord du canal, mais de réserver au maire la possibilité d’« offrir temporairement aux exposants abonnés un autre emplacement sur une autre localisation, lorsque les conditions météorologiques le rendront nécessaire ».
Cet autre emplacement à l’abri des intempéries, c’est donc, pour la période hivernale, la mairie et les parkings qui la jouxtent, qui seront occupés dès ce dimanche 8 novembre par les étals des marchands.
 
Un choix assumé par le maire, celui de « toujours plus recentrer le marché au cœur de notre cité, et de faire du canal du Midi, de l’avenue Pasteur et de la place de la République, rénovée depuis peu, le cœur battant de l’activité commerciale de notre ville.
Nous avons beaucoup travaillé sur ces secteurs lors du précédent mandat et nous voulons désormais récolter le fruit de cet embellissement urbain en y attirant les Trébéens. Épidémie oblige, l’effet sur le commerce sédentaire de l’avenue Pasteur sera forcément limité pour cette année, mais à terme tout le monde trouvera son compte à ce recentrage du marché.».
L’épidémie aura également une influence sur la physionomie même de ce marché recentré, sur lequel seuls les commerces alimentaires auront, jusqu’à nouvel ordre, le droit de s’installer. « Nous respectons les prescriptions gouvernementales, précise le maire, mais il n’est pas question pour autant de léser les commerçants concernés, qui ont pour la plupart déjà payé leur droit de place. Tous les abonnés qui n’auront pas le droit de s’installer recevront bien sûr un remboursement de leur abonnement, au prorata des semaines dont ils auront été privés ».
 
Photo : Jean-Pierre Lasgouzes et Odile Mitais, deux les chevilles ouvrières de la commission du marché.
Affichages : 98

Permanence du Secours Populaire au CCAS

123599035 3368303343265875 4094761088946799115 nNouveau ! 
 
Ce mardi 3 novembre, Jeannine Garino, adjointe au maire en charge de l’action sociale et Suzanne Graves conseillère municipale en charge des relations avec les associations caritatives, ont reçu les responsables du secours populaire de l’Aude, Violette Roussel et Roger Salvador.

Proposition leur a été faite de tenir une permanence sur le site du Centre Communal d‘Action Sociale de notre ville (en face de l’École des Floralies).

Cette permanence aura pour objectif de recevoir les Trébéens qui souhaiteraient bénéficier de l’aide de l’association.
Après étude de chaque cas un dossier sera créé et transmis à Carcassonne pour mettre en place l’aide convenue avec les bénéficiaires (aide alimentaire ou vestimentaire, aide aux vacances etc ...)
 
Le jour de permanence a été fixé tous les mardis matins de 9h à 12h sur rendez-vous seulement Covid oblige !

La municipalité est ravie de pouvoir proposer ce nouveau service de proximité aux Trébéens et espère que d’autres associations suivront pour être au plus près des familles les plus vulnérables en complément du travail important déjà réalisé sur la ville par les associations « historiques ».

Pour obtenir un rendrez-vous un seul numéro le 04 86 11 02 43.
Affichages : 325

Lutte contre les inondations : plusieurs chantiers lancés pour protéger les Trébéens

orbielLa ville de Trèbes reste vulnérable au risque inondation. Que ce soit directement lié aux crues du fleuve Aude, aux différentes formes de ruissellements ou encore à la montée en charge de la rivière Orbiel, les problématiques sont nombreuses et les programmations de travaux le sont tout autant. 

C’est ainsi qu’un chantier important s’est ouvert sur la ville au début du mois de septembre dans le quartier de l’Europe avec des travaux initiés et pris en charge par ENEDIS. Ces travaux se poursuivront tout au long du premier semestre 2021 à proximité de la rue de Bruxelles, afin de réduire la vulnérabilité au risque d’un secteur régulièrement impacté. Il était devenu urgent de procéder à ces travaux, ce quartier étant trop souvent touché par les inondations.

De façon plus générale, les travaux concerneront à terme l’ensemble du territoire communal, à commencer par les berges de l’Aude, avec le début de la démolition de l’ancienne piscine municipale. 

C’est le cas également des berges de l’Orbiel. Après les terribles inondations d’octobre 2018, le SMAC (le Syndicat Mixte Aude Centre), a mandaté le cabinet d’études "Naldeo" afin d’étudier en étroite collaboration avec la commune et les principaux usagers (les propriétaires des jardins familiaux et les autres propriétaires fonciers) les modalités d’aménagement ayant pour objectif de garantir un espace de bon fonctionnement et de mobilité de l’Orbiel sur un tronçon de 1,5 km depuis le seuil de prise d’eau du canal du midi jusqu’à la confluence avec l’Aude. Plusieurs solutions sont actuellement en étude : le SMAC toujours en relation avec la ville, réactivera, dès que les conditions sanitaires le permettront à nouveau, les rencontres avec les différents propriétaires, afin de pouvoir initier le phasage dans le temps et la réalisation de travaux.

Par ailleurs, des aménagements préliminaires ont d’ores et déjà été réalisés la semaine dernière en partenariat avec VNF sur les berges de l’Orbiel. Ces travaux ont permis la réouverture de l’ensemble des arches du pont canal, afin garantir la stabilité de l’ouvrage et surtout un meilleur écoulement des eaux. L’entreprise en charge du chantier sur les berges et dans le lit de la rivière a œuvré durant deux journées. Pour la municipalité, c’est Raphaël Piedra, aux côtés du maire Eric Ménassi, qui suit ce dossier avec attention.

Affichages : 131

Présentation des travaux de rénovation énergétique au collège Gaston Bonheur

collège sous prefet2Ce dernier lundi des vacances de la Toussaint, le sous-préfet de Carcassonne, Simon Chassard était accueilli par Corina Santomaggio, principale du Collège Gaston Bonheur pour une visite relative à des travaux de rénovation énergétique.

Le 3 septembre, le Gouvernement a annoncé un plan de relance de 100M d'€ à destination des particuliers, des entreprises et des collectivités territoriales. Parmi les mesures destinées aux collectivités, une enveloppe exceptionnelle d’1M d'€ de dotations de soutien à l’investissement local (DSIL) a été ouverte en 2020 pour financer leurs projets d’investissement. 

Le plan France Relance dans l'Aude, c’est 9M€ supplémentaires injectés dès cette année dans 54 projets locaux.

Cette dotation exceptionnelle servira à financer des projets d’investissement portés par des communes, des communautés de communes ou d’agglomération et le Conseil départemental. Le plan France Relance portera à 30M€, pour l’année 2020, le volume global d’investissement de l’État dans le département, au profit de tous les territoires.

La préfète de l’Aude a choisi des projets qui s’inscrivent dans un projet de développement durable du territoire, pour construire l’avenir du département et de ses territoires. Parmi les projets : la transition écologique : les bâtiments du Collège Gaston Bonheur sont totalement concernés par cette rénovation.


Les échafaudages vont donc bientôt être installés dans la cour de récréation devant le premier gros bâtiment concerné... 





 

Affichages : 257

La quinzaine de l'information jeunesse 2020

katiaLe coup d'envoi de la quinzaine Information jeunesse a été donné !


Dès le 27 octobre jusqu'au 7 novembre prochain, les jeunes trébéens pourront se rendre au Point Information Jeunesse du centre social Les Capucins - CIAS Carcassonne Agglo Solidarité, pour être accompagnés dans leur recherche d'emploi ou de formation au travers d'ateliers pratiques (création de CV, conceptualisation, optimisation). 

Le point Information Jeunesse du Centre Social les Capucins, partenaire du réseau Acti City, offre un accès gratuit et confidentiel à toute personne désirant des informations ou un accompagnement individuel pour la recherche d'un emploi.


doc04918420201028085550 001De 10h à 12h et de 14h à 16h, Katia, leur interlocutrice privilégiée mettra à disposiiton de ces jeunes : 3 postes informatiques pour favoriser leur autonomie dans leur recherche d’emploi et pouvoir ainsi conceptualiser ou optimiser leur CV;


Adresse :1 rue de Picardie à TRÈBES

Numéro de téléphone : 04 68 24 01 37
Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Affichages : 424

Trèbes : Les pompiers et la ville main dans la main

POMPIERParmi les nombreux points qu’a évoqué le Conseil municipal du 8 octobre dernier, l’un d’eux était particulièrement attendu par le lieutenant Nicolas Delort, chef du centre des pompiers de Trèbes depuis trois ans et qui a vécu avec ses Hommes et aux côtés de l’équipe municipale, les terribles événements qui ont émaillé l’année 2018.  

L’occasion pour le maire et le chef de centre de se retrouver autour d’un sujet plus simple, quoique chargé d’enjeux, celui de la mise à disposition des agents de la commune qui officient aussi comme sapeurs-pompiers volontaires. 

« C’est une demande que le SDIS adresse à tous les employeurs des territoires sur lesquels nous intervenons, explique Nicolas Delort : faciliter autant que possible la mise à disposition de leurs personnels qui travaillent avec nous comme sapeurs-pompiers volontaires et qui, de ce fait, peuvent être appelés à tout moment sur des interventions ». 

Pour ce faire, le SDIS de l’Aude propose à ces employeurs, dont font partie les collectivités locales, la signature d’une convention qui régit ces interventions, avec la possibilité de l’adapter dans un sens plus ou moins favorable au sapeur-pompier volontaire. « Chaque employeur peut par exemple choisir, s’il le souhaite, de limiter cette mise à disposition à certains jours de la semaine seulement, de ne pas payer les employés concernés pendant le temps de cette intervention ou, encore, d’exiger qu’ils puisent dans leurs jours de congés pour assister aux formations », explique encore Nicolas Delort. 

Autant de restrictions balayées d’un revers de manche par le maire, Éric Ménassi, qui tient à « assurer la plus grande opérationnalité aux trois agents de la mairie qui œuvrent aujourd’hui comme sapeurs-pompiers volontaires. La ville entretient depuis plusieurs années, avant même les attentats et les inondations, une relation fusionnelle avec ses pompiers. Cette convention permet d’actualiser et d’officialiser nos excellentes relations avec le SDIS. Nous devons, sur ces sujets, marcher main dans la main, et si cela peut susciter d’autres vocations au sein de la mairie, tant mieux ! ». Est-il besoin de le préciser, la délibération approuvant cette mise à disposition a été adoptée à l’unanimité du conseil municipal. 

La convention liant désormais la commune de Trèbes au SDIS de l’Aude a été signée ce matin à la mairie de Trèbes, où le maire et Michaël Baiget, agent de la ville et sapeur-pompier volontaire, ont accueilli le lieutenant Delort, ainsi que le Directeur Départemental du SDIS, le colonel Benedittini et le président du conseil d’administration André Viola.

La prochaine étape de cette collaboration qui débute sous les meilleurs auspices se jouera du côté du CCAS, dont le maire préside le Conseil d’Administration, et qui approuvera lors d’une prochaine séance la prise en charge exceptionnelle, par la cantine scolaire, des enfants de ces sapeurs-pompiers volontaires lorsque, appelés sur le terrain pour une intervention entre midi et deux, ils ne pourront venir les récupérer.