Les séances du Baby-Rugby ont commencé !

Affichages : 98

20200816 112206Pour la première année, le club de rugby de l’USTREBES, propose des séances de baby-rugby. Dès trois ans, les petits apprennent à apprivoiser le ballon ovale...

Lola, Timéo, Calie, Gabin, Noa, Farès et leurs nouveaux camarades de jeu avaient la banane, samedi matin, au Dojo de Trèbes.
Une vingtaine de bambins âgés de 3 à 5 ans participaient à leur première séance de baby-rugby.

Une approche ludique :

Chacun muni de son ballon, dimensionné pour leurs petites mains, ils découvrent la discipline sous la conduite de Maeve, Ali, Etienne et Maxime, jeunes éducateurs.

En préambule, un parcours de motricité concocté par les "coaches", les ateliers s'enchaînent rapidement.

"À leur âge, on ne peut pas leur demander une grande concentration. On varie les jeux et on leur raconte des histoires", explique Geoffroy Esteriola  Conseiller Technique de Club missionné par le Ligue Occitanie Rugby. "Un coup, les enfants sont des crocodiles qui doivent remonter la rivière. Une autre fois, ils sont dans la peau de poules et de renards qui se disputent les œufs du poulailler... " !

Cette approche ludique n'en est pas moins pédagogique, "ils abordent la préhension de ce ballon ovale qui a tendance à partir dans tous les sens, apprennent à tomber sans avoir peur, à courir avec le ballon dans les mains", poursuit Jean Marson, Vice-Président de l’UST en charge des jeunes.
Plus largement, c'est aussi le sens du collectif qui leur est enseigné, "prendre conscience que l'on peut faire quelque chose avec l'autre et être ainsi plus efficace".

Apprendre la vie de groupe :

Les petits s'y collent avec envie et si les règles ne sont pas toujours assimilées, le plaisir est bien là, le tout sous le regard amusé des parents !

"C'est une excellente dépense physique et ça leur apprend la vie de groupe", commente le papa de Timéo, lui-même joueur à l’UST !

Pour la maman de Calie, « le rugby est vecteur de valeurs ».

Mais tous ne sont pas venus par intérêt pour ce sport : "Pour les enfants de cet âge, il y a peu de choix", confie le papa d’Antoine, 4 ans, "On fait un essai, on va voir si il accroche"...

Les séances ont lieu le samedi, à 9h30 et 10h45h, au Dojo de Trèbes.

Renseignements auprès de Jacques Isambert au 06.84.11.59.29.